De serieuses etudes montrent que si la sexualite est une dimension indeniable d’la personne humaine, elle est aussi un facteur de sante tout court.

De serieuses etudes montrent que si la sexualite est une dimension indeniable d’la personne humaine, elle est aussi un facteur de sante tout court.

Les explications du Dr Sylvain Mimoun.

Muscler son c?ur L’acte sexuel, reduit a sa dimension “physique”, permet, entre autres, d’eliminer les toxines, d’activer la circulation et de muscler le c?ur. Voila un premier bon argument pour convaincre un(e) mari reticent(e) ! Apres 1 infarctus ou un double pontage, un couple est en mesure de craindre de se lancer dans des relations sexuelles. Correctement au contraire, estiment nos cardiologues, qui preconiseront a un homme au c?ur fragile de reprendre progressivement ses ebats. En moyenne, le c?ur bat entre 70 et 80 pulsations par minute. Lors d’un rapport sexuel, le rythme cardiaque marche a 100 pulsations pendant la phase d’excitation, ainsi, meme a 180 i  l’instant de l’orgasme. “Des etudes ont montre une reduction du risque cardio-vasculaire. On estime qu’une personne avec 1 c?ur plein de vie pourrait avoir un rapport d’une trentaine de minutes, trois fois via semaine”, preconise le Dr Mimoun. Autre benefice moins connu : faire l’amour pourrait etre egalement excellent concernant prevenir le cancer d’une prostate.Continue reading